Durée de vie d’un chien croisé : combien d’années ?

Les chiens croisés, aussi appelés bâtards, sont parmi les animaux domestiques les plus courants en France. On estime qu’en effet près de 8 millions de chiens sont présents en France, et que plus de 6 chiens sur 10 sont croisés.

Ces chiens croisés ont-ils une espérance de vie plus courte que les chiens de race ? Comment estimez l’espérance de vie d’un chien ? Découvrez toutes les réponses à vos questions dans cet article.

Différences entre chien croisé et chien de race ?

Les chiens de race, qui ont un pedigree, sont souvent plus valorisés que les chiens croisés. Oui, le pedigree est une norme claire, qui permettra de savoir à peu de choses près la taille et le poids de votre chien de race une fois que celui-ci aura atteint sa taille adulte, mais aussi ses principales caractéristiques physiques.

Grand chien : quelle espérance de vie ?

Pour autant, un chien de race n’a pas une espérance de vie plus longue qu’un chien croisé ! On note d’ailleurs que certaines races de chiens sont particulièrement fragiles, et ce malgré la “pureté” de leur lignage : les bulldogs ont souvent des anomalies de croissance ou des problèmes urinaires, le grand dogue allemand est souvent sujet à l’arthrose et aux problèmes articulaires, le Cavalier King Charles Spaniel peut avoir des prédispositions à des problèmes cardiovasculaires… etc !

Si certaines races sont aujourd’hui à la mode, ce n’est pas le cas de toutes les races de chien. Notons aussi qu’un chien de race coûte cher (de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers d’euros) et que cette différence initiale est due à tout un marché d’élevage et de revente, qui ne fait pas forcément la part belle aux animaux abandonnés et autres laissés pour compte. Mais c’est un autre sujet…

Un chien croisé vit-il plus longtemps qu’un chien de race ?

L’idée couramment établie est qu’un chien croisé vit plus longtemps qu’un chien de race. Avant toute chose, sachez qu’il n’y a pas de règle générale et certains chiens de race peut vivre très longtemps, tout comme des chiens croisés avoir des vies relativement courtes. Dans tous les cas, les conditions de vie, d’alimentation et de soin jouent bien sûr un très grand rôle dans l’espérance de vie du chien, et ce indépendamment de sa race ou de son croisement.

L'alimentation du chien est essentielle pour garantir une bonne santé

Cependant, on peut admettre que les chiens croisés en bonne santé vivent généralement plus longtemps que les chiens de race qui bénéficient également de bonnes conditions de vie. Les chiens issus de croisement sont aujourd’hui résistants et très biens adaptés à leurs conditions environnementales. Bien entendu, un chien croisé avec des problèmes d’alimentation ou un manque d’activité physique ne pourra prétendre à une longue espérance de vie…

Un chien de race a une caractéristique unique à laquelle le chien croisé ne peut prétendre : sa race, tout simplement ! Sa race déterminera ses traits physiques et une partie de son caractère, ce qui n’est pas forcément le cas des chiens issus de croisements.

Pourquoi le chien croisé est-il résistant ?

Les chiens qu’on appelle familièrement “bâtards” ont en fait une longue histoire, en grande partie liée à celle de l’homme. Ce canis familiaris est le résultat de plusieurs croisements de loups, sur plusieurs dizaines de générations. Ce croisement n’a pas été établi ni maîtrisé par l’homme : il a simplement permis à l’espèce d’émerger et de continuer à vivre en fonction des aléas météorologiques et environnementaux. Le canis familiaris (autrement dit le chien tel qu’il est arrivé jusqu’à nous) s’est donc constitué dans un environnement difficile et hostile, auquel il n’a cessé de s’adapter !

Le croisement des chiens n’est donc pas un synonyme d’affaiblissement de la lignée, bien au contraire : les croisements ont contribué à rendre l’espèce résistante et à s’adapter aux prédateurs comme aux virus qui, eux aussi, ont évolué. De fait, le chien croisé n’a aucun désavantage génétique ni “faiblesse” particulière par rapport au chien de pure lignée. Les chiens croisés sont généralement moins sujets aux maladies génétiques grâce à un la consanguinité qui est largement diminuée par rapport aux chiens de race.

Combien d’années peut vivre un chien croisé ?

Un chien croisé a une espérance de vie comprise entre 12 et 15 ans. Ces chiffres cachent bien sûr de nombreuses disparités : des chiens croisés apparemment en parfaite santé peuvent mourir plus jeunes ou plus vieux. Bien sûr, les facteurs environnementaux, alimentaires et sociétaux peuvent allonger ou réduire cette durée de vie. Sachez aussi que les chiens sont généralement très liés à leur maître : la disparition, l’absence prolongée ou la maladie de ce dernier peut durablement les affecter !

Chien avec son maître

Enfin, en ce qui concerne l’année humaine qui équivaudrait à 7 années de vie pour notre chien, sachez que cette règle est de moins en moins appliquées ou utilisées dans les faits. En effet, le chien atteint sa maturité sexuelle vers 10-12 mois (soit 6-7 ans si l’on suit la règle !) : on voit bien que ça ne marche pas ! Multipliez par 7 les années de vie du chien ne donnent absolument pas son âge “humain”. C’est un modèle un peu basique qui amusera les enfants, mais cela ne repose sur aucune vérité scientifique ni étude sérieuse.

Petit chien croisé VS gros chien croisé : quelle espérance de vie ?

Notons enfin qu’un autre facteur qui différenciera deux chiens par rapport à leur âge, c’est tout simplement leur gabarit. Petits et gros chiens ne vieillissent pas de la même façon : on estime en effet que les petits chiens ont une croissance accélérée par rapport aux grands chiens. La maturité sexuelle et le vieillissement sont accélérés chez les chiens de petite taille.

Pour autant, les petits chiens ont généralement une espérance de vie plus longue que les grands chiens. Si cela peut sembler paradoxal, c’est somme toute assez logique : les très gros et grands chiens ont plus de risques de développer des maladies cardiovasculaires et autres calculs rénaux, souvent fatals pour cette espèce.